Profession de foi de Dominique Lefebvre et d’Elvira Jaouën

Dominique Lefebvre
et Elvira Jaouen


413121_3292587946673_902483809_oelvira-jaouen

Désignation du candidat
socialiste à l’élection
législative de 2017

Cher-e-s camarades,

Cela fait bientôt cinq ans que j’ai l’honneur de vous représenter à l’Assemblée nationale. Un honneur doublé d’une exigence forte, celle d’être à la hauteur de la confiance que les électrices et électeurs de la 10ème circonscription du Val d’Oise m’ont accordée lors des élections législatives de juin 2012, celle d’être à la hauteur de l’ambition que nous partageons pour notre pays et pour Cergy-Pontoise.

Cette mandature qui s’achève aura été exceptionnelle à plus d’un titre.

Alors que la droite nous avait laissé le pays dans un état catastrophique, ce que nous avons alors probablement insuffisamment mesuré et rappelé à nos concitoyens, il nous a fallu de l’audace, du courage, de la détermination et un esprit de responsabilité sans faille vis-à-vis du pays pour prendre le chemin des réformes et de la justice sociale.

Il nous a fallu appeler les Françaises et Français à l’effort dans la justice, engager le redressement de notre économie et de nos entreprises comme celui de nos comptes publics, conforter notre modèle social, refonder notre système éducatif et, dans le même temps, ouvrir de nouveaux droits et de libertés nouvelles.

Il nous a fallu faire face à la dureté des attentats qui ont frappé le pays depuis le début de l’année 2015, dans un contexte de tensions croissantes au niveau international et sur fond d’une crise des migrants sans précédent, au sujet de laquelle je suis heureux que nous ayons pris, à Cergy-Pontoise, toutes nos responsabilités.

Chacune et chacun d’entre vous mesure aujourd’hui les enjeux de la période politique actuelle. Ces enjeux sont lourds de menace pour l’équilibre de la société et la démocratie et le rendez-vous électoral de 2017 sera celui d’un débat entre la droite, l’extrême-droite et la gauche, un débat frontal qui engagera la société française pour longtemps.

Notre responsabilité, celle de tous les démocrates républicains de notre pays et, parmi ceux-ci, d’abord celle des femmes et hommes de gauche, c’est de nous rassembler.

Nous rassembler pour défendre les acquis de ce quinquennat. Ces acquis que la droite nous promet déjà de balayer si elle arrive au pouvoir et même bien au-delà si on en croit « le programme commun de la droite » qui entend revenir sur 60 ans d’acquis sociaux et nous prépare une société de division et d’affrontements.

Nous rassembler pour affirmer notre projet politique face au dessein de repli de l’extrême droite et au programme thatchérien de casse du modèle social français de la droite.

Nous rassembler pour que les efforts réalisés depuis cinq ans pour redresser le pays, son industrie, son économie, ses services publics et ses comptes publics nous permettent de porter un projet d’avenir et d’espoir pour le prochain quinquennat.

Voilà pourquoi, cher-e-s camarades, je suis candidat à l’investiture du parti socialiste pour les élections législatives du printemps prochain.

Tout au long de ce mandat, à l’Assemblée nationale où j’ai siégé à la Commission des Finances comme Vice-Président, et à Cergy-Pontoise,  je me suis engagé pour défendre nos valeurs de progrès, de justice sociale et d’égalité.

J’ai constamment défendu nos idées communes, celles qui sont le moteur de mon action depuis des années sur ce territoire où l’audace et l’ambition vont de pair avec le soutien aux initiatives locales, à la défense des droits de nos concitoyens, à la promotion d’un développement et d’une économie toujours plus respectueuse de l’environnement.

Nos concitoyens rencontrés lors de mes nombreux déplacements dans la circonscription m’ont toujours dit combien ils comptaient sur notre action pour porter l’ambition d’une France résolument tournée vers l’avenir plutôt que repliée sur elle-même, soumise aux dérives démagogiques, aux solutions ultralibérales et réactionnaires portées par la droite et l’extrême-droite.

Avec Elvira JAOUËN comme suppléante, je porterai nos valeurs, celles dont chacun a pu mesurer sur ce territoire qu’elles sont essentielles à notre vivre-ensemble, dans le respect de nos concitoyens, quelle que soit leur couleur de peau ou leur origine et dans le respect d’une laïcité ouverte  et moderne.

J’agirai pour, encore et toujours, accompagner, soutenir et défendre notre territoire, terre de solidarités mais aussi d’innovation, de succès, et de conquêtes.

J’affirmerai et porterai notre projet politique face à la droite et à l’extrême-droite, celui d’une république laïque et sociale, innovante et environnementale, solidaire et citoyenne, moteur de l’Europe et puissante dans la mondialisation.

Car tel est notre projet, le sens de notre action, notre ambition, notre histoire et notre devoir.

Cher-e-s camarades, les mois qui viennent seront marqués, je le répète, par des enjeux d’une ampleur inédite. La vague populiste qui touche les sociétés occidentales est une lourde menace pour la démocratie et c’est donc précisément dans ce moment-là que nos valeurs prennent tout leur sens.

Je n’aurai de cesse d’œuvrer au rassemblement de la gauche et des progressistes et je sais, dans les combats et les mobilisations à venir, pouvoir compter sur vous, comme vous savez pouvoir compter sur moi.

Dominique Lefebvre

 

« Mon parcours de militante, élue de terrain, de proximité, conseillère régionale, est une force pour construire, ensemble, demain, à l’Assemblée nationale.»

 

          Elvira Jaouen

 

 

Les commentaires sont fermés.